Un Pic Mar inattendu

Le programme initial était pourtant alléchant : photographier la grande faune dans la neige sur les hauteurs de Sainte-Marie-aux-Mines avec un ami. Oui mais voilà, en arrivant sur zone à 7 heures du matin, c’est malheureusement trop tard quand le chemin est recouvert de neige gelée : nous faisions un bruit d’enfer à chaque pas. Aucune chance de progresser discrètement. Bref, vite un plan B…

Direction donc la forêt de l’Illwald près de Sélestat avec l’espoir d’y rencontrer des daims ou du martin-pêcheur comme ce fût le cas il y a quelques semaines (voir ici)… Pour les daims, ça s’annonçait pas trop mal : une harde d’une vingtaine de têtes a déboulé pour stopper net vingt mètres devant nous lors de notre entrée dans la forêt. Ils ont dû être aussi surpris que nous et ont filé si vite que je n’ai pas eu le temps de mettre l’oeil dans le viseur pour déclencher.

Quant au martin, il n’a malheureusement pas daigné montrer le bout de son bec. Du coup, à force de patienter dans l’observatoire et en désespoir de cause, on finit par shooter ce qui se présente. Faute de grives, on mange des merles…

Une mésange charbonnière :

Mesange Charbonnière

La bande ventrale noire étroite caractérise les femelles

Un pinson des arbres :

Pinson des arbres

Le pinson des arbres est l’espèce la plus représentée en Europe.

Une sitelle torchepot :

Sittelle Torchepot

La Sitelle est le seul oiseau capable de descendre les troncs d’arbre la tête en bas.

Bref, pas de quoi casser trois pattes à un canard carolin qui se dandinait là depuis 10 minutes avant qu’enfin, dans un soupir, je me décide à le photographier. Je m’étais pourtant juré de ne jamais photographier de canards, mais les exclamations enthousiastes de mon camarade d’affût devant ce « superbe et magnifique canard » ont eu raison de moi.

Canard Branchu

Le Canard carolin ou Canard branchu (Aix sponsa) est l’une des deux espèces du genre Aix. Il doit son nom à la Caroline, États des États-Unis où les premiers spécimens furent capturés (Wikipedia)

Heureusement, juste avant de plier les gaules, quelques sujets « moins ordinaires » viennent nous saluer.

Un pic épeiche femelle :

Pic Epeiche

Le Pic Epeiche femelle se caractérise par l’arrière de la tête noir.

Bientôt suivi d’un pic mar :

Pic Mar

Le Pic Mar se distingue par sa calotte rouge, son ventre strié et son collier noir non fermé à la nuque

Au final, rien ne s’est passé comme prévu… Mais je me satisfais amplement de cette dernière photo de pic mar (une première d’ailleurs en ce qui me concerne).

Et pour finir, une dernière photo prise sur le chemin du retour, juste pour l’observation : ces sangliers qui détalent à travers les prés inondés de l’Illwald
Sangliers_800

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge