Testez facilement votre autofocus

3 millimètres… C’est la profondeur de champ obtenue en utilisant mon objectif de 300mm à pleine ouverture (F4) quand je fais de la proxiphoto à distance minimale de mise au point (1,45m). C’est-à-dire qu’en visant un objet situé à 145 centimètres, la zone de netteté aura une profondeur de 3 millimètres. Autant dire trois fois rien ! Le système autofocus a donc plutôt intérêt à taper juste avec une telle profondeur de champ : quelques millimètres de décalage en avant du point visé (front focus) ou en arrière (back focus), et les pistils de la fleur ou les yeux de votre modèle seront irrémédiablement flous.

La précision de la mise au point dépend du couple objectif-boitier : le même objectif parfaitement calé sur un boitier pourra présenter un décalage sur un autre boitier. Diverses méthodes existent pour tester le système autofocus (viser une rangée de livres ou DVD à 45°, viser une mire imprimée trouvée sur Internet ou même achat d’une mire plus élaborée type Spyder Lenscal…). Mais j’ai récemment découvert une méthode super simple et d’une précision diabolique qui vaut bien ce billet. Seul impératif : votre boitier doit être pourvu du système Liveview.

 

Détecter un décalage d’autofocus

Le principe consiste à comparer l’autofocus « classique » avec l’autofocus en Liveview sur une mire de moiré.

Pour cela :

  • téléchargez cette mire de moiré et affichez-la à 100% sur votre écran (plus l’écran sera grand, mieux ce sera)
  • placez votre reflex sur trépied bien en face de l’écran (écran et plan de la lentille frontale bien parallèles) à 50 fois la distance de votre focale (2,50m pour un objectif de 50mm par exemple), avec le collimateur central au centre de la cible.
  • faite la mise au point en Liveview sur la mire afin que celle-ci présente le maximum de moiré sur l’écran du boitier (image de gauche ci-dessous)
  • sortez du mode Liveview
  • faites une mise au point de façon classique, sans Liveview et surtout sans bouger le boitier
  • si votre système AF est bien calé, RIEN ne doit changer. Si votre système AF est décalé, vous verrez l’échelle des distances sur votre objectif bouger et entendrez le moteur AF fonctionner. Et l’image obtenue ne présentera pas autant de moiré que celle obtenue au Liveview (image de droite ci-dessous).

Gauche : autofocus OK - Droite : front ou back focus

A gauche : image avec le maximum de moiré obtenue en Liveview (ce qu’on obtient également en autofocus classique si celui-ci est bien calé)
A droite : décalage de l’autofocus (font ou back focus).

 

Corriger un décalage d’autofocus

Si votre boitier dispose de l’option du réglage fin de l’autofocus, testez différentes valeurs de correction jusqu’à trouver la bonne.
Si votre boitier ne dispose pas de cette option (ou si les valeurs extrêmes de correction ne sont pas suffisantes), un retour au SAV s’impose.
A noter que Sigma vient de sortir un dock USB qui permet de régler soi-même l’objectif, pour peu que celui-ci soit compatible (objectifs récents des nouvelles gammes Art, Contemporary et Sport).

Vous retrouverez l’article original beaucoup plus détaillé ici (en anglais).

La mire et l’image d’illustration sont utilisées avec l’aimable autorisation de Keith Cooper.

Bons tests 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge