La photo du mois : Invisible Sun

En partant ce dimanche matin pour une sortie photo nature, je savais qu’une telle occasion ne se représenterait pas de si tôt. Ma dernière sortie remontait à fin Octobre et plus aucun créneau ne sera possible jusqu’à fin Février. J’avais une fenêtre d’une heure à rentabiliser au maximum : je décidais donc d’assurer le coup et de tenter une billebaude en voiture (si si, c’est possible) sur un spot à chevreuils en espérant une météo favorable et surtout ne pas tomber sur une partie de chasse en cours. La chance fut avec moi !

Arrivé sur place, un épais brouillard dominait le spot. Le soleil commençait à percer, rendant l’atmosphère vraiment très particulière et changeante selon le point de vue qu’on adoptait par rapport à la lumière : on passait ainsi très rapidement de vives couleurs rouges/dorées à un blanc dense et impénétrable.

Janvier et Février sont certainement les mois les plus difficiles pour le chevreuil. A la pression très forte de la chasse s’ajoute la raréfaction de la nourriture. Or, c’est en cette période de disette qu’ils ont besoin d’un maximum d’énergie : le mâle pour ses bois qui repoussent à raison de 2mm par jour et la femelle en pleine gestation. Ils réduisent donc au mieux « les dépenses » en se déplaçant le moins possible. On peut parfois assister à de grands rassemblements de plusieurs dizaines d’individus. J’en ai compté une douzaine cette fois-ci (loin derrière les 25 comptabilisés il y a deux saisons et visibles ici).

Bref, revenons-en à la photo du mois : une fois n’est pas coutume, j’ai eu beaucoup de mal à choisir. J’ai finalement opté pour celle-ci.

Chevreuils dans la brume

Mais je ne résiste pas à vous présenter d’autres clichés, d’autres ambiances…

Cliquez pour agrandir les images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge